La consolation, ce chemin qui relie les êtres, avec Anne-Dauphine Julliand

Minute Papillon!

0:00
00:14:39
10
10

La consolation, ce chemin qui relie les êtres, avec Anne-Dauphine Julliand

Minute Papillon!

« Consoler, c’est apaiser. On réconforte quelqu’un dans sa peine, on soulage la douleur et on apaise les souffrances ». Anne-Dauphine Julliand est autrice, réalisatrice, mère de quatre enfants. Ses deux petites filles sont décédées d’une maladie orpheline. De cette « insondable souffrance », elle en a tiré plusieurs témoignages, dont le récent Consolation (Les Arènes, 18 euros).

Un récit dans lequel elle évoque l’importance d’être consolé et de consoler. Même si le geste de s’approcher de la personne en souffrance est difficile, même si l’on sait que la consolation ne peut éteindre la souffrance.

La consolation, entre douleur et paix

« J’ai perdu mes filles et je suis habitée par deux sentiments que l’on croit souvent contraires : la douleur de celle qui pleure et la paix de celle qui est consolée », écrit-elle notamment dans cet ouvrage.

Pour Anne-Dauphine Julliand, la consolation est une intention, un lien, un chemin qui passe du « je » au « nous », de l’individuel à l’humanité tout entière. La consolation nous rend plus humains. Et si les crises actuelles et le confinement rendent plus difficile la consolation, la distanciation physique limitant les échanges, les moyens de communication (téléphone, visioconférences, messages…) permettent cependant d’atteindre la personne en souffrance et briser son isolement.

La consolation n’éteint pas la souffrance

Pour notre rendez-vous « La Bulle », Anne-Dauphine Julliand évoque l'importance de la consolation. Elle revient tout d'abord sur la difficulté de parler de la souffrance, de s’approcher d’une personne qui souffre, car cela nous revient à notre vulnérabilité. Elle donne ensuite sa définition de la consolation de l’autre, « ces petites choses qui partent du cœur ». Elle revient enfin sur ce lien d’humanité, et de l'acceptation des épreuves et de la mort dans notre vie. 

Minute Papillon !

Pour écouter Anne-Dauphine Julliand parler de la consolation, c’est simple comme un clic dans le lecteur audio ci-dessus.

« Minute Papillon ! » est un podcast original de 20 Minutes. Si vous l’appréciez, vous pouvez vous abonner gratuitement et nous évaluer sur votre plateforme d’écoute préférée (Apple podcast, Google podcast, Spotify, Deezer, Acast, Podinstall, Podcast Addict…)

Pour nous contacter : audio@20minutes.fr

Anne-Laetitia Béraud

Crédit son: Bisquit Soul de Nordgroove Fugue Icons8.com 

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Le G.O, la figure incontournable de l'été

Minute Papillon!

Jeux olympiques: La première fois que la flamme olympique a été allumée, à Berlin, en 1936

Minute Papillon!

Comment un Français aveugle a partiellement retrouvé la vue

Minute Papillon!

The podcast Minute Papillon! has been added to your home screen.

« Consoler, c’est apaiser. On réconforte quelqu’un dans sa peine, on soulage la douleur et on apaise les souffrances ». Anne-Dauphine Julliand est autrice, réalisatrice, mère de quatre enfants. Ses deux petites filles sont décédées d’une maladie orpheline. De cette « insondable souffrance », elle en a tiré plusieurs témoignages, dont le récent Consolation (Les Arènes, 18 euros).

Un récit dans lequel elle évoque l’importance d’être consolé et de consoler. Même si le geste de s’approcher de la personne en souffrance est difficile, même si l’on sait que la consolation ne peut éteindre la souffrance.

La consolation, entre douleur et paix

« J’ai perdu mes filles et je suis habitée par deux sentiments que l’on croit souvent contraires : la douleur de celle qui pleure et la paix de celle qui est consolée », écrit-elle notamment dans cet ouvrage.

Pour Anne-Dauphine Julliand, la consolation est une intention, un lien, un chemin qui passe du « je » au « nous », de l’individuel à l’humanité tout entière. La consolation nous rend plus humains. Et si les crises actuelles et le confinement rendent plus difficile la consolation, la distanciation physique limitant les échanges, les moyens de communication (téléphone, visioconférences, messages…) permettent cependant d’atteindre la personne en souffrance et briser son isolement.

La consolation n’éteint pas la souffrance

Pour notre rendez-vous « La Bulle », Anne-Dauphine Julliand évoque l'importance de la consolation. Elle revient tout d'abord sur la difficulté de parler de la souffrance, de s’approcher d’une personne qui souffre, car cela nous revient à notre vulnérabilité. Elle donne ensuite sa définition de la consolation de l’autre, « ces petites choses qui partent du cœur ». Elle revient enfin sur ce lien d’humanité, et de l'acceptation des épreuves et de la mort dans notre vie. 

Minute Papillon !

Pour écouter Anne-Dauphine Julliand parler de la consolation, c’est simple comme un clic dans le lecteur audio ci-dessus.

« Minute Papillon ! » est un podcast original de 20 Minutes. Si vous l’appréciez, vous pouvez vous abonner gratuitement et nous évaluer sur votre plateforme d’écoute préférée (Apple podcast, Google podcast, Spotify, Deezer, Acast, Podinstall, Podcast Addict…)

Pour nous contacter : audio@20minutes.fr

Anne-Laetitia Béraud

Crédit son: Bisquit Soul de Nordgroove Fugue Icons8.com 

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Subscribe Install Share
Minute Papillon!

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install