Coronavirus: «40% à 70% de la population mondiale infectée»?

Minute Papillon!

0:00
00:05:40
10
10

Coronavirus: «40% à 70% de la population mondiale infectée»?

Minute Papillon!

Dans le podcast d’actualité de 20 Minutes « Minute Papillon ! », Mathilde Cousin, journaliste spécialisée «fact-check» à 20 Minutes, évoque une info à prendre avec des pincettes. « Si une pandémie se déclare, 40 à 70 % des personnes dans le monde risquent d’être infectées [par le coronavirus Covid-19] au cours de l’année à venir. »

Cette estimation a été prononcée par un épidémiologiste de Harvard, Marc Lipsitch, le 16 février au Wall Street journal. Le chercheur a renouvelé ses propos auprès du magazine The Atlantic  le 23 février et dans Harvard Magazine le 24 février. Ces estimations sont depuis largement reprise dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Or, souligne notre journaliste, la deuxième partie des estimations du chercheur, qui est pourtant essentielle, a été oubliée. Marc Lipsitch souligne qu’être infecté ne signifie pas nécessairement tomber malade.

Mardi, Marc Lipsitch a par ailleurs rectifié son estimation sur Twitter. Il a écrit sur le réseau social: « J’aurais dû dire que 40 à 70 % des adultes dans une situation sans contrôles efficaces [pourront être infectés] ».

Ses propos ne concernent pas toute la population mondiale, mais les adultes. Etre infecté ne signifie pas être malade. Et son modèle de prédiction évolue suivant les mesures de contrôles mises en place par les autorités, résume Mathilde Cousin. Ses mesures de contrôle se traduisent notamment des mises en quarantaine, ou encore la fermeture temporaire des écoles publiques, décidée ce jeudi matin par le Premier ministre japonais.

Le risque de pandémie est pris au sérieux par les gouvernements. «On a devant nous une épidémie» qu'il va falloir «affronter au mieux», a expliqué à propos de cette maladie virale, le président Emmanuel Macron, en visite ce jeudi à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off de 20 Minutes vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Ecrivez-leur sur Twitter : https://twitter.com/20minFakeOff.

Anne-Laetitia Béraud

Crédits son: Bisquit soul de Noodgroove – Fugue Icons8.com

Pour plus d'informations sur la confidentialité de vos données, visitez Acast.com/privacy  

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Episodes
Date
Duration

The podcast Minute Papillon! has been added to your home screen.

Dans le podcast d’actualité de 20 Minutes « Minute Papillon ! », Mathilde Cousin, journaliste spécialisée «fact-check» à 20 Minutes, évoque une info à prendre avec des pincettes. « Si une pandémie se déclare, 40 à 70 % des personnes dans le monde risquent d’être infectées [par le coronavirus Covid-19] au cours de l’année à venir. »

Cette estimation a été prononcée par un épidémiologiste de Harvard, Marc Lipsitch, le 16 février au Wall Street journal. Le chercheur a renouvelé ses propos auprès du magazine The Atlantic  le 23 février et dans Harvard Magazine le 24 février. Ces estimations sont depuis largement reprise dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Or, souligne notre journaliste, la deuxième partie des estimations du chercheur, qui est pourtant essentielle, a été oubliée. Marc Lipsitch souligne qu’être infecté ne signifie pas nécessairement tomber malade.

Mardi, Marc Lipsitch a par ailleurs rectifié son estimation sur Twitter. Il a écrit sur le réseau social: « J’aurais dû dire que 40 à 70 % des adultes dans une situation sans contrôles efficaces [pourront être infectés] ».

Ses propos ne concernent pas toute la population mondiale, mais les adultes. Etre infecté ne signifie pas être malade. Et son modèle de prédiction évolue suivant les mesures de contrôles mises en place par les autorités, résume Mathilde Cousin. Ses mesures de contrôle se traduisent notamment des mises en quarantaine, ou encore la fermeture temporaire des écoles publiques, décidée ce jeudi matin par le Premier ministre japonais.

Le risque de pandémie est pris au sérieux par les gouvernements. «On a devant nous une épidémie» qu'il va falloir «affronter au mieux», a expliqué à propos de cette maladie virale, le président Emmanuel Macron, en visite ce jeudi à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off de 20 Minutes vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Ecrivez-leur sur Twitter : https://twitter.com/20minFakeOff.

Anne-Laetitia Béraud

Crédits son: Bisquit soul de Noodgroove – Fugue Icons8.com

Pour plus d'informations sur la confidentialité de vos données, visitez Acast.com/privacy  

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Subscribe Install Share

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install