Minute Papillon! Liberté d'informer et violences policières - 31 octobre 2019

Minute Papillon!

0:00
3:04
10
10

Minute Papillon! Liberté d'informer et violences policières - 31 octobre 2019

Minute Papillon!

Dans Minute Papillon! ce jeudi, on parle de liberté d'informer et de violences policières.

Entre le novembre 2018 et mai 2019, 54 journalistes ont été blessés par les forces de l’ordre selon l’ONG «Reporters sans frontières». Pourquoi ces blessures? Ma collègue Lise Abou Mansour a mené l’enquête pour la série «Point de pressions». Elle a notamment rencontré Nicolas Descottes, photographe grièvement blessé au visage par un tir de lanceur de balle de défense (LBD), le 8 décembre 2018, lors d’une manifestation de « gilets jaunes ».

De côté des policiers, le nombre de journalistes à la recherche de scoop sur des manifestations violentes, et qui ne se mettent pas à l'écart, peut expliquer des situations. Sylvain Durante, secrétaire national de «Alternative police», a répondu à cette enquête.

Fatigue, colère, frustations des policiers... Plusieurs facteurs sont à l'oeuvre selon Sebastian Roché, politologue au CNRS spécialiste de la police.

Cette enquête fait partie de la série « Point de pression », qui interroge les changements dans les relations entre le pouvoir et les médias. Elle est à retrouver sur 20minutes.fr

Anne-Laetitia Béraud, Lise Abou Mansour

Crédits sons : Longing – Joakim Karud/Musique libre de droits/Bisquit soul de Noodgroove – Fugue Icons8.com/Bruitage, loop : universal-soundbank.com

Pour plus d'informations sur la confidentialité de vos données, visitez Acast.com/privacy

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Le baiser, la romance et le sexe ?

Minute Papillon!

Suis-je une personne « toxique » ?

Minute Papillon!

Comment « 20 Minutes » a travaillé dans le chaos de la tempête Alex

Minute Papillon!

The podcast Minute Papillon! has been added to your home screen.

Dans Minute Papillon! ce jeudi, on parle de liberté d'informer et de violences policières.

Entre le novembre 2018 et mai 2019, 54 journalistes ont été blessés par les forces de l’ordre selon l’ONG «Reporters sans frontières». Pourquoi ces blessures? Ma collègue Lise Abou Mansour a mené l’enquête pour la série «Point de pressions». Elle a notamment rencontré Nicolas Descottes, photographe grièvement blessé au visage par un tir de lanceur de balle de défense (LBD), le 8 décembre 2018, lors d’une manifestation de « gilets jaunes ».

De côté des policiers, le nombre de journalistes à la recherche de scoop sur des manifestations violentes, et qui ne se mettent pas à l'écart, peut expliquer des situations. Sylvain Durante, secrétaire national de «Alternative police», a répondu à cette enquête.

Fatigue, colère, frustations des policiers... Plusieurs facteurs sont à l'oeuvre selon Sebastian Roché, politologue au CNRS spécialiste de la police.

Cette enquête fait partie de la série « Point de pression », qui interroge les changements dans les relations entre le pouvoir et les médias. Elle est à retrouver sur 20minutes.fr

Anne-Laetitia Béraud, Lise Abou Mansour

Crédits sons : Longing – Joakim Karud/Musique libre de droits/Bisquit soul de Noodgroove – Fugue Icons8.com/Bruitage, loop : universal-soundbank.com

Pour plus d'informations sur la confidentialité de vos données, visitez Acast.com/privacy

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Minute Papillon!

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install